En route pour la bêta de Magic The Gathering Arena

MTGA, pour les intimes, sera la nouvelle plateforme de jeu en ligne pour Magic The Gathering. Va-t-on être agréablement surpris?

Qu’est ce que Magic the Gathering ?

logo magic the gathering

Le jeu de carte Magic The Gathering (MTG) est un jeu de carte à collectionner (JCC ou TCG) édité depuis 1993 par Wizards of the Coast. Ce jeu réunit une grande communauté internationale avec des événements de grandes ampleurs. Régulièrement, de nouvelles éditions sont ajoutés avec leurs lots de cartes. Depuis un certain temps, les cartes sont ordonnées par rareté: commun, peu commun, rare et mythique. Pour les collectionner, vous devez acheter des Boosters, Fat Pack et autres packs avec une probabilité de recevoir les cartes les plus rares. Cette probabilité apporte l’augmentation de la valeur des cartes les plus rares pour l’échange, une des plus connues a été la carte du Lotus Noir.

Le but du jeu est donc de collectionner des cartes afin d’obtenir un deck de carte jouable pour un format/mode de jeu. Pour ma part, j’ai un petit deck chat qui même s’il ne paye pas de mine me donne pas mal de plaisir à jouer. Les modes de jeu sont assez varié mais je ne m’attarderai pas sur cela ici.

Version précédente numérique

Plusieurs jeux que cela soit sur PC , console et tablette, ont vu le jour. Cependant, rien n’apportait alors une expérience de jeu excellente pouvant se rapprocher du jeu IRL. Pour palier ce problème, la communauté a créé ses propres applications pour y jouer en ligne de manière non-officielle pour tester stratégies et decks. Pour revenir au jeux officiels, nous survolerons juste les deux principaux. Le premier, MTG Online, est arrivé en 2002 qui permet de faire des decks, d’échanger des cartes et bien entendu de jouer en ligne. Par contre… l’interface est relativement vieillotte et peu pratique. On y achète des packs dématérialisés parfois plus cher que les packs IRL. Vous n’en douterez pas si je vous dis que ça n’a pas plu à grand monde.

Affichage de la collection de carte dans Magic The Gathering OnlineAchats de booster sur Magic The Gathering OnlineZone d'échange de Magic The Gathering Online

Le second est Magic Duels qui n’est pas si mal. Toutefois, il a tendance à manquer de punch comparer à la concurrence déjà bien installée à sa sortie. J’ai pu y rejouer un peu. Le système de MTG est bien là .Toutefois, il se montre relativement mou alors que tous les modes de jeux sont présent. On y ressent un effort visible de vouloir bien faire. Cependant, une expérience utilisateur faiblarde qui ne peut être ignoré que ça soit dans la création de deck personnel ou le parcours général dans le titre.

Concurrents directs du TCG en ligne

Commençons par faire un tour IRL, nous pouvons compter sur Force of Will, Pokemon, Final Fantasy. On peut remarquer qu’il y a deux grandes licences venant du jeu-vidéo qui sont présentes. J’ai décidé de ne pas être exhaustif de chaque TCG et de me limiter à trois exemples pour l’IRL car il y en a un paquet. C’est dans le même esprit que je vais aborder ceux en ligne comme ils sont aussi très très nombreux!

Nous avons pour commencer les jeux qui ont leur pendant IRL Force of Will et Pokemon – maintenant vous comprenez pourquoi je les ai choisi. Force of Will est encore en bêta mais semble intéressant bien que moche sur certains points et pas encore testé entièrement. Ensuite Pokemon que j’ai pu testé mais auquel je n’ai pas accroché bien que la mécanique soit abordable. Ensuite nous avons le leader actuel du TCG en ligne, HearthStone qui regroupe l’univers de Warcraft dans un TCG. HearthStone est direct, efficace et prenant avec son univers fun. EN plus de ça, il a été créé pour ce support et rondement pensé par Blizzard.

Aux croisement de l’âme des cartes

Un point commun subsiste entre ces différents TCG. Ils sont tous gratuits avec des micro-transactions. Certains dirons que c’est du Pay2Win bien que ça soit souvent à tord. Le Pay2Win est une pratique qui force le joueur à payer pour avoir plus de chance de gagner. Ici, ce n’est pas le cas car on paie soit avec de son temps soit avec de l’argent après c’est à vous de placer le curseur de valeur et ça nous donne autant de chance. Ce modèle économique est aussi là pour soutenir le développement et l’avancement du jeu et c’est normal tout travaille mérite salaire mais je m’égare.

Le principe commun : les matchs vont permettre de valider des quêtes, de gagner de la monnaie du jeu ou même recevoir des cartes. Cette monnaie  servira à recevoir de nouvelles cartes pour améliorer ton deck. Simple, non? Pokemon a une spécificité qui pourra être un plus si appliqué à MTG. Lors de l’achat de produit IRL, vous pourrez aussi en recevoir dans le jeu.  Tout ça pour vous montrer qu’il y a pas mal de boulot pour se faire une place dans l’écosystème du TCG en ligne.

Magic the Gathering Arena

Nouveau challenge

Au vue des concurrents et des anciennes versions, MTGA est un challenge pour prendre le pouvoir dans le monde des TCG en ligne. Les objectifs sont clairs. Il leur faudra un modèle économique correct pour ne pas faire fuir les joueurs et ramener les joueurs déçus. C’est d’ailleurs surtout les joueurs déçus qui seront à convaincre. En effet, depuis longtemps nous attendions un nouveau MTGO avec des tournois, des drafts et tout ce qui fait que MTG est bien IRL. Cependant, nous avons eu que des ersatz avec des limitations en mode de jeu ou des modifications sous prétexte de simplification pour les nouveaux joueurs.

Premières impressions

MTGA semble partir dans le bon sens dans sa beta. Le modèle Free to Play semble adopté avec des micro-transactions pour des gemmes dont la valeur n’est pour le moment pas définie. Toutefois, nous avons des quêtes et différentes actions qui peuvent nous rapporter des pièces ou directement un booster.

Le principe de lootbox est placé dans les boosters (8 cartes) qui sont plus réduit que les booster IRL (15 cartes) mais qui peuvent nous offrir des tokens spéciaux (wild card) de diverses raretés. Dans chaque booster, nous avons une rare ou mythique ou un token rare ou mythique. De plus, un principe de « Vault » est au programme. Plus vous ouvrez de booster plus le pourcentage augmentent jusqu’à 100%. Vous pourrez alors ouvrir le vault et récolter des cartes/tokens rares et/ou mythiques.

Vous vous demandez maintenant pourquoi un token rare ou mythique. MTGA a ajouté des tokens avec les mêmes raretés que les cartes habituelles. Nous pouvons échanger ces derniers contre n’importe quelle carte de rareté égale. Par exemple, nous pouvons échanger un token mythique contre un planeswalker. La conséquence à cette ajout de token est de pouvoir plus facilement choisir une carte dont on a besoin pour notre construction de deck. Je trouve cela assez pratique pour revenir réellement à la base du plaisir de ce jeu, la construction d’un deck personnalisé.

Nouvelle interface

Un bon TCG n’est rien si son interface est désuète et peu pratique. De ce coté là , l’inspiration de HearthStone est palpable que cela soit sur le placement de l’avatar, des points de vie et aussi la manière de communiquer avec l’adversaire. Déjà présente dans Magic Duels, cette inspiration permet aussi d’aborder le jeu avec plus de simplicité. Toutefois, j’espère que MTGA saura aller plus loin pour ne pas finir avec une interface copier coller de HearthStone.

Spécialement sur MTGA, nous avons l’ajout intéressant de la représentation des phases de jeu et de pouvoir y mettre des « stop ». Par exemple, vous avez une action à réaliser à la fin du tour de votre adversaire. Posez un « stop » afin d’activer votre ‘regard’, une capacité ou un sort.

Qu’est ce qui manque à l’heure actuelle à la beta

Pour l’heure, plusieurs petites choses sont absentes mais espérons qu’elles seront bientôt ajoutées.

Pour commencer, on va rester dans le comparatif avec HS. Afin de ne pas perdre le fil, nous aurions aimé retrouver un historique de la partie et des coups joués. C’est essentiel pour analyser sa partie, ses loupés et ce qui a marché, afin de pouvoir s’améliorer donc non, ce n’est pas une fonctionnalité optionnelle ! Un mode « replay », pour revoir les parties que l’on a joué, serait un plus.

D’autre part, nous avons un problème de le gameplay. Si vous avez une carte qui est jouable le jeu vous demande clairement cliquer pour passer à la phase suivante. C’est bien… Cependant, ça donne une indication sur notre jeu à l’adversaire et encore plus durant son tour à lui. Par exemple: « J’ai une giclée de magma en main et encore un mana rouge de prêt. Durant le tour de votre adversaire, à chaque phase, il vous faudra valider le passage de phase.  » Cet implémentation est problématique. Quand tu dois attendre avant ta phase de combat, tu sais alors que ton adversaire a de quoi agir. Cela marche aussi dans le cas d’une faculté de recyclage.

Une problématique, toujours de gameplay, est présente sur la gestion du mana. Je n’ai pas été rigoureux pour voir comment il le gère. Cependant, je me suis retrouvé plusieurs fois en difficulté à cause de ce problème. Il ne choisit pas les manas en fonction de ce qui te reste dans la main ou sur la table. Il m’est donc arrivé qu’il prenne le mana dont j’avais besoin pour un sort lors de l’utilisation d’un autre. C’est du chipotage, car on peut choisir nous-même les manas que l’on veut utiliser. Toutefois, une fois sélectionné même par un mauvais clic, nous ne pouvons pas revenir en arrière.

Dominaria is coming!

L’économie du jeu n’a pas encore été révélée mais le sera avec la sortie de Dominaria ( 26/4/2018 ). Nous aurons alors plus d’information sur les gemmes, leurs coûts et l’impact que ça aura sur le jeu lui-même. Mais l’arrivée de Dominaria nous apportera aussi d’autres nouveautés. Il est prévu qu’ils nous annoncent et lancent des évènement et mode de jeu comme le draft ( 4/5/2018 ). J’espère que ça sera à la hauteur afin de pouvoir retrouver ce format que j’apprécie.

Pour résumer, nous avons ici un bon TCG perfectible mais qui se montre déjà prometteur. Cette bêta fermée mériterai une nouvelle vague de clés ou bien être purement et simplement ouverture. En attendant, je vous ne dirai plus aux prochaines mises à jour.

source magic.wizards.com

idsquare

Passionné de jeux et d'expériences vidéoludiques. Je suis le mec derrière toi au couteau dans CS ou qui t'expulse hors de la map dans les FPS. En dehors de ça, je joue à trop de jeux différents.

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.